v doline kamennih idolov

un autre regard sur le tourisme

0-Vue Exterieur 815x469,5-CC.jpg

Ce projet est situé à Ergaki, dans les montagne Sayani au milieu de la Siberie.

L’objectif de ce projet est de revoir le comportement des touristes. Il a un rôle surtout éducatif où ils apprennent à économiser des ressources, utiliser des matériaux locaux, sélectionner et préparer le bois pour le feu, planter des arbres et des buissons, faire le composte, faire la cuisine locale etc. Mais également comprendre comment nous pouvons vivre et utiliser le bâtiment sans nuire à l’environnement.

Le bâtiment a un concept d’un gîte ou une auberge de jeunesse. Il peut accueillir jusqu’à 20 convives, et 2 personnes - guides - qui s’en occupent

et habitent sur place. 

Il est construit sur une pente, car il est très difficile de trouver une surface complètement plane dans cette zone. Mais en fait, grâce à la position,

le bâtiment est enterré dans la pente depuis le nord et est ouvert au sud. Il est presque "caché" dans le paysage à l'idée que c'est la nature qui règne 

ici, mais pas l'architecture, et surtout pas l'homme. Cette position semi-enterrée permet de réaliser des économies importantes sur les matériaux isolants et de conserver la chaleur. Les locaux du bâtiment ont une structure en dôme, puisque le dôme retient mieux la chaleur (principe de l’igloo). Un cadre de dôme composé de tiges métalliques (base uniquement) et de branches liées est rempli d’un mélange de terre, d’argile, de paille sèche,

de branches sèches, avec un petit ajout de petites pierres. Pour que le mélange devienne très solide et sèche rapidement, on y ajoute de la chaux éteinte, c’est très important !

On sait que les murs du Kremlin de Novgorod au 13ème siècle ont été construits avec ce mélange, et là où la chaux n’est pas complètement éteinte, le mélange est très fort comme une pierre, même maintenant, 7 siècles plus tard. Grâce à la paille, les murs d’un tel mélange retiennent bien la chaleur, et grâce à la paille, le mélange n’est pas lourd (il pèse environ 100 kg / m3). La terre avec l’argile n’est pas inflammable, même la paille sèche présente dans la composition du mélange ne peut pas s’enflammer, car avec un mélange approprié, elle est complètement saturée de ce mélange. Ainsi, le bâtiment a été construit à partir de la même terre que celle qui a été creusée pour la construction,

à partir de tout ce qui a été collecté sur le site, à l’exception du verre nécessaire, de la chaux, de plusieurs tiges et tuyaux métalliques.

Salle à manger

Hors de repas la salle à manger sert d'atelier de fabrication de meubles et d'objets utiles.

Four Cuisine
Four Cuisine

Les touristes apprennent à faire la cuisine locale en participant à la preparation des repas.

Plan niveau Cambres/Cuisine
Coupe transversale Cuisine

Epuration des eaux grises (fosse aux eaux grises-aérateur-bassin épuration par des racines-"photo-épuration").

Plan niveau Chambres des Guides
Axonometrie

Organisation des actions principales autour du four central. Composition de deux chambres assemblées et chauffées par un four.

Chambre

Les lits sont réchauffés par l'air chaud passant du four au-dessous des couchages. Ancienne tradition russe - dormir sur le four et/ou sur "palati".

Chambre

Toutes les pièces du bâtiments sont ouvertes au sud et reçoivent du soleil toute la journée.

Chambre. Lit
Mobiliers

Mobiliers fabriqués sur place avec des matériaux locaux, tels que : bois résineux, roseaux, joncs, quenouilles, ortie simple et ortie blanche, cailloux de granits, etc.

Maquette du four pour Chambres

Schéma Canaux de passage d'air aspiré de l'extérieur et chauffé dans le four.

Toutes les actions principales se déroulent autours de la cuisine et la salle à manger, dont le four est le centre. Ici ce four sert non seulement à chauffer, mais surtout à cuisiner. Il sépare la cuisine de la salle à manger. La cuisine est aménagée de telle sorte que l’action principale, la cuisson,

se déroule autour du four et que tous les visiteurs participent à la préparation du repas et apprennent à le faire avec l’aide de guide.

Le séjour étant plus qu’éducatif, les visiteurs pourront découvrir comment ce bâtiment a été construit, pourquoi on peut dire qu’il est vivant, qu’il respire grâce au four. En fait, ce four est un analogue d’un four russe typique dans lequel il y a des canaux d’air. Ces canaux reçoivent l’air frais

de l’extérieur du bâtiment, 

l’air se réchauffe à l’intérieur du four et entre dans la pièce. Ensuite, l’air est aspiré sous le plancher dans le four, passe dans le foyer et sort par un conduit d’évacuation. Ainsi, l’air circule constamment dans la pièce. En hiver, il se réchauffe, en passant à l’intérieur du four. Et comme le four n’est pas chauffé en été, l’air entre dans la pièce frais et non chauffé. Maintenant ce système de chauffage et de ventilation par four est parfois utilisé

dans l’Oural en Russie.

Dans la partie résidentielle du bâtiment, le four combine deux chambres, ce qui est plus approprié pour économiser des matériaux, ainsi que pour

un meilleur chauffage des pièces grâce à un mur adjacent. Chaque chambre peut accueillir jusqu’à 5 personnes, car les touristes voyagent généralement en petit groupe, mais pas en couple et pas seuls. Ici, un four de chauffage comprend trois foyers. Un pour chaque chambre et un pour la salle de bains. En été, seul celui de la salle de bains est utilisé pour chauffer l’eau. Pour ce faire, un réservoir d’eau est intégré dans le four, il est situé à côté du foyer. L’air de la salle de bains est aspiré dans le foyer par le dessous du plancher des toilettes (sous-sol), comme ça l’air de la salle de bains est naturellement ventilé.

A l’aide des guides qui habitent sur places, les visiteurs vont pas seulement apprendre à s’occuper du lieu, préparer des plats en utilisant le four

(à l’ancien, sans gaspiller du bois), bien choisir les arbres qu’on peut couper et l’utiliser (préparer le bois pour les groupes de touristes suivants), et replanter ensuite, faire du compost, s’occuper du potager en utilisant des eaux grises purifiées, etc.. Mais aussi ils vont apprendre à fabriquer des meubles et divers objets utiles à partir de quenouilles, de roseaux, de branches et d’aiguilles et d’autres matériaux d’origine naturelle trouvés dans

la région, et aussi à fabriquer une toile à partir d’orties simples et blanches, assemblées sur place. Il y a deux espaces de stockage où sont mis tous

les outils nécessaires. Ces espaces servent aussi comme partie technique du bâtiment. La salle à manger laisse place aux activités en dehors des 

repas. C’est ici dans la journée que les visiteurs peuvent fabriquer des objets, des mobiliers et du tissu. 

Et bien sûr, ils doivent rendre à la nature les ressources qu’ils lui prennent, par exemple semer ce qui est récolté.

Ayant compris comment on peut vivre sans endommager la nature et sans dévaster impitoyablement ses ressources, peut-être ils appliqueront

ces connaissances dans leur vie.

Ergaki, montagnes Sayani.

Ce vidéo est créé à partir des vidéos trouvés sur le web en accès libre, en ajoutant de la musique choisie

Liens des documents utiles

© 2021 by TATIANA PIVOVAROVA INTERIOR ARCHITECT. Proudly created with Wix.com