maison - studio d'enregistrement

maison privée. Rue Square Montsouris, Paris 14

La maison a été conçue pour un couple américain : lui enregistre de la musique, elle est home designer. Cette maison sera leur lieu d’habitation et

de travail. Lui a besoin d’un studio d’enregistrement. Les séances d’enregistrements réunissent plusieurs musiciens et sont souvent des moments festifs. Elle a besoin d’un bureau avec un grand plan de travail éclairé avec une lumière naturelle et douce.

Avec ses trois étages et sa double exposition nord / sud-ouest, la maison offre à ce couple un lieu répondant à leurs désirs : un étage de vie, avec un grand salon et un coin salle à manger ainsi qu’une cuisine, un étage plus privé avec une chambre à coucher et sa salle de bain attenante, et le bureau de la propriétaire orienté au nord, et l’étage dédié à la musique, avec un salon de musique, un studio d’enregistrement, un bar. Le toit-terrasse est accessible pour pouvoir prolonger en extérieur les moments festifs des enregistrements de musique en groupe.

La façade nord, a été conservée à l’identique : le rez-de-chaussée et le premier étage, d’inspiration classique, sont rythmés par des ouvertures verticales, le deuxième étage, probablement un ancien atelier d’artiste, offre une grande baie vitrée horizontale. La façade sud-ouest a été redessinée pour répondre au mieux à la nouvelle destination de cette maison. Cette nouvelle façade le s’insère dans unquartier où se mélangent les immeubles haussmanniens et les maisons construites dans les années 20 – la maison-atelier Ozenfant construite par Le Corbusier et Pierre Jeanneret se situe deux numéros plus loin dans la même avenue.

Axonométrie

Axonométrie. Vue sur la façade Sud, rue Square Montsouris.

Axonométrie

Axonométrie. Coupe sur l'escalier.

Exterieur

Model 3d de la façade Nord (avenue Reille).

Coupe Escalier
Plans 1e et 2e étages
Plans RDC et Sous-sol
Salon

Salon. Baies vitrées, orientation Sud.

Salon
Salon

Vue sur l'escalier et la cuisine.

Chambre

Chambre. Ouvertures dans le placard pour le passage de la lumière de jour.

Chambre
Details mobiliers, escalier

L’aménagement de la maison a été pensé autour d’un axe central : son escalier. Celui-ci bien évidemment relie les différents étages, mais structure également chacun de ceux-ci. A commencer par le rez-de-chaussée : le terrain sur lequel la maison est construite n’étant pas plat – la façade nord est plus basse que la façade sud-ouest – l’escalier sépare l’entrée, qui se fait par la façade nord, du grand salon et de la cuisine par

une différence de niveau.

 

Depuis l’entrée, l’escalier mène au sous-sol où sont installés des toilettes et différents locaux techniques (buanderie, chaufferie, cave). Au premier étage, l’escalier sépare le bureau de la chambre à coucher, au second il sépare le salon de musique du bar. Mais cette séparation est avant tout symbolique. L’escalier, en profilés métalliques soudées et fixées sur des poutres verticales à chaque palier, ne bouche pas la vue, toutes les pièces principales bénéficient ainsi d’une double exposition, y compris la chambre à coucher dont le grand placard laisse quelques ouvertures sur la cage d’escalier et donc sur le bureau exposé au nord.​

Entre la double exposition maintenue dans toutes les pièces principales et l’escalier qui sert de puits de lumière, l’aménagement intérieur de la maison a été pensé pour favoriser la lumière naturelle. Les matériaux privilégiés sont les briques peintes en blanc et le bois pour les cloisons intérieurs, le verre

et le métal blanc pour l’escalier, à nouveau le bois et le métal, éventuellement recouverts de tissu, pour le mobilier intérieur. Tous ces matériaux, très classiques dans l’architecture du XXe siècle, allient modernisme et durabilité, la chaleur des uns compensant la froideur des autres.

© 2021 by TATIANA PIVOVAROVA INTERIOR ARCHITECT. Proudly created with Wix.com